Universidad de Granada Digibug
 

Repositorio Institucional de la Universidad de Granada >
2.-Revistas >
Cuadernos de Estudios Medievales y Ciencias y Técnicas Historiográficas >
CEM - Nº 1 >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10481/30050

Title: Arancel de los portazgos de la Orden de Santiago a fines del siglo XV
Authors: Pérez Fernández-Figares, Joaquín
Issue Date: 1973
Abstract: L'importance des péages dans le système tributaire du Moyen-- Age est connue; la présente transcription d'un tarif douanier que l'Ordre de Saint-Jacques établit pour ses territoires espagnols, dans le Chapitre Général de 1480, peut intéresser, donc, à bien de chercheurs. Il s'agit d'un tarif douanier unique pour tout l'Ordre, tandis qu'autrefois, les droits avaient été fixés séparément pour des lieux concrets. Il contient 56 entrées ou articles, avec une cinquantaine de produits commerciaux, qui payent entre un demi et douze maravedis de péage. On devine grâce à ce texte, que l'économie de l'Ordre de Saint- Jacques est éminemment agraire, davantage que celles des autres zones de l'Espagne. Le commerce d'importation comprenait seulement certains produits somptuaires et manufactures. On ne mentionne pas des produits colorants, ni des métaux differents du fer, ce qui consolide l'hypothèse du manque Presque complet d'industries dans l'Ordre. L'echelie de droits du tarif douanier s'etablit selon le degré de nécessité des produits: les plus indispensables sont ceux qui payent le moins. Il parait, ainsi, qu'une tradition chrétienne continue. On étudie aussi différents aspects particuliers du texte, parmi lesquels on pout souligner les lexicographiques. Nous avons propose de lire le mot vedrio, se rapportant à celui de Malaga, comme "vedrío" et le comprendre comme synonyme d'émaillé; le mot "cabaras" ou "cabacas" apparait dans un document pour la premiere fois, selon ce que nous avons pu verifier. Nous proposons qu'on le lise de la premiere façon et qu'on le considère comme une des variantes de "alcaparra".
It is a document about unique tariff for the territories of the Order of Santiago in 1.480, in which we can find something about the economic activity of that Order. The only imported manufactured and luxury products, which makes one think of the scarcity in industries within the Order. The Customs duties changed in agreement with the necessities of the different products: most necessities paid less than others, according to a Christian tradition. Some interesting lexical aspects appear; thus vedrío, as a synonym of vidriado, and cabasas or cabacas, which are documented for the first time, and that the author consideres a varying of alcaparra.
Publisher: Universidad de Granada
Keywords: Aranceles
Orden de Santiago
Siglo XV
URI: http://hdl.handle.net/10481/30050
ISSN: 1132-7553
Rights : Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 License
Citation: Pérez Fernández-Figares, J. Arancel de los portazgos de la Orden de Santiago a fines del siglo XV. Cuadernos de Estudios Medievales y Ciencias y Técnicas Historiográficas, 1: 83-92 (1973). [http://hdl.handle.net/10481/30050]
Appears in Collections:CEM - Nº 1

Files in This Item:

File Description SizeFormat
CEM-001.----Documentos-003.pdf384.51 kBAdobe PDFView/Open
Recommend this item

This item is licensed under a Creative Commons License
Creative Commons

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! OpenAire compliant DSpace Software Copyright © 2002-2007 MIT and Hewlett-Packard - Feedback

© Universidad de Granada